Aujourd’hui, nous allons parler de l’écoute active. L’écoute active est le procédé durant lequel vous écoutez votre interlocuteur de manière consciente, en réagissant à ses paroles, en observant son langage corporel et adopter un état d’esprit émotionnel adapté à celui de votre interlocuteur.

Nous pouvons résumer les comportements à avoir pour une meilleure écoute active par la règle des trois A :

  • Attitude, qui concerne la manière dont vous approchez votre interlocuteur. Pour être un bon écouteur actif, vous devez toujours garder un état d’esprit ouvert et une attitude positive – même si vous n’êtes pas d’accord avec ce qu’il vous dit.
  • Attention, vous devez rester pleinement concentré dans la conversation et éviter toute forme de distraction. Rangez votre téléphone, mettez-vous face à votre interlocuteur, afin de vous assurer d’être présent physiquement ET mentalement pour votre interlocuteur.
  • Ajustement, il vous faut en permanence vous adapter aux paroles de votre interlocuteur. N’essayez pas de diriger la conversation ou de l’amener vers un sujet que vous maîtrisez. Laissez votre interlocuteur vous guider, cela lui permettra de mieux s’ouvrir.

Pourquoi est-ce que l’écoute est importante ?

Voici 6 statistiques à propos de l’écoute que vous devriez connaître

  1. L’être humain passe la majorité de sa vie à communiquer et 40% de son temps est consacré à l’écoute. Lorsque nous écoutons quelqu’un, nous n’utilisons à peine 25% de notre capacité maximale.
  2. Plus longue est la conversation, moins d’informations nous retenons. Après 10 minutes d’écoute, nous ne retenons plus que 50% de ce qui est dit. Après 48 minutes, ce chiffre descend à 25%.
  3. La communication non verbale (la posture, les expressions faciales et le ton de la voix) délivre 93% du message alors que 7% seulement ne sont transmis par les mots.
  4. Notre capacité mentale d’écoute est bien supérieure à notre capacité de parler. Pour 125 mots prononcés par minute, nous pouvons en réalité en écouter (et penser à) environ 400 mots.
  5. Nous ne retenons que 17% à 25% de ce que nous écoutons en moyenne.

Les avantages de l’écoute active

J’espère que maintenant, vous êtes convaincus de l’importance de l’écoute active pour avoir une communication effective.

Et, dans la mesure où la communication est le pilier des relations humaines, l’écoute active est une compétence primordiale à maîtriser dans toutes les situations – qu’elles soient personnelles ou professionnelles.

  • Personnelle : l’écoute active est un super outil de développement personnel. Parler moins et écouter mieux vous rend plus tolérant et patient. De plus, cela améliore votre empathie et votre capacité à vous mettre à la place de quelqu’un d’autre pour comprendre ses réactions.
  • Professionnelle : l’écoute active permet d’améliorer la communication au sein de votre lieu de travail. Cela permet de créer des liens, et ainsi permet une meilleure collaboration, menant à une meilleure productivité 

L’écoute active en pratique : 5 exemples

     1. Demander une clarification

Demander une clarification permet généralement de faire en sorte que votre interlocuteur développe les propos précédemment dits et donc d’avoir une meilleure compréhension de la situation.
 

      2. Paraphraser

User de la paraphrase permet de rassurer votre interlocuteur sur le fait que vous compreniez bien ce qu’il vous dit et de rendre explicite tout ce qu’il pourrait avoir dit implicitement.

      3. Poser des questions ouvertes

Une question ouverte est une question pour laquelle on ne peut répondre par oui/non. Elles sont primordiales dans le processus d’écoute active car elle encourage votre interlocuteur à élaborer sa réponse et ainsi améliorer la communication.

       4. Montrer de l’empathie

L’empathie, ce n’est pas dire à quelqu’un de ne pas s’énerver ou alors partager une expérience similaire afin de le faire se sentir meilleur. Ce n’est même parfois pas tenter d’apporter une solution à son problème.

L’empathie, c’est simplement être là pour la personne, lui faire comprendre qu’on comprend ses problèmes. Il s’agit de réconforter la personne, et cela améliore la confiance entre vous.

      5. Résumer les paroles dites

Comme la paraphrase, résumer est un excellent moyen de s’assurer que vous comprenez bien ce que votre interlocuteur a dit. Il ne s’agit pas forcément de reformuler avec vos propres mots, mais de répéter les points essentiels de votre conversation.

Découvrez la JOCard Custom ! 

La JOCard
La JOCard
La JOCard
La JOCard
La JOCard
La JOCard
La JOCard